jeudi 27 juin 2019 ,
En direct :
La communication politique aujourd’hui>>Trottinettes électriques : faire face aux incivilités>>Communication éco-responsable : nouvelle tendance pour les marques >>
<
>

Les micro-influenceurs : petits mais puissants !

La communication d’influence est bousculée depuis déjà plusieurs années, avec le « boom » des influenceurs, ces personnalités issues pour la plupart des réseaux sociaux (Youtube, Instagram, blogs…) qui étaient de parfaits inconnus jusqu’à ce que leurs nombres d’abonnés explosent ! Suivis par des milliers voire des millions de personnes, ils sont plus que plébiscités par les marques pour en faire leur promotion à travers des vidéos, posts ou encore stories.

Les plus influents (macro-influenceurs à plus de 1M d’abonnés) peuvent alors générer plus d’audience que la TV ou la pub, ce que les marques ont bien compris. Ils se retrouvent en tête des campagnes de communication. On peut notamment citer des influenceuses telles que Sanaa ou EnjoyPhoenix qui ont pu devenir égéries de marques (Erborian pour Sanaa) ou encore créer des collections entières (Coffret « Enjoy your Brows » avec Benefit).

https://www.benefitcosmetics.com/fr/fr/maquillage-sourcils/accessoires-kits-sourcils

http://lecrime.com/artistes-detail.php?artiste=Pauline%20Darley

 

Cependant, ces grosses pointures de l’influence sont en perte de confiance avec leur audience surdimensionnée. En effet, étant très sollicités, les grands influenceurs multiplient les partenariats et les placements de produits, souvent mal perçus par leurs abonnés, qui se sentent souvent piégés et utilisés à des fins commerciales. L’influence étant un métier peu connu mais essentiellement basé sur la confiance et le marketing, les personnes intègrent difficilement la notion de publicité. Prenant conscience qu’une très forte audience n’amène plus forcément le résultat escompté et que la marque se retrouve souvent noyée au milieu des autres dont l’influenceur fait la promotion, les mentalités évoluent et les marques se tournent vers des nouveaux profils : les micro-influenceurs.

Les "micro-influenceurs"

Ils sont moins connus, plus abordables, plus « vrais », moins « riches », ont une vie simple avec un travail à côté des réseaux, ont des loisirs abordables et des centres d’intérêts multiples. En effet, ces « micro-influenceurs » ont entre 1k et 50k abonnés et sont la nouvelle cible préférée des grandes marques. Véritable porte-parole de la marque, ils la mettent en avant dans leur quotidien sans en faire trop – on oublie les voyages hors de prix à l’autre bout du monde pour une photo de crème solaire – et entretiennent une vraie relation avec la marque avec qui ils peuvent nouer des liens. Les micro-influenceurs partagent leurs passions et sont généralement des experts dans leur domaine.

Ils acquièrent alors une audience ciblée car les internautes suivent davantage leurs actualités plus que leur personnalité comme les autres macro-influenceurs, qui ont souvent créé un empire sur leur image. Comme il ne se met pas au premier plan, le micro-influenceur laisse ainsi plus de place aux produits ou services dont il assure la promotion. Il peut régir avec ses abonnés, répondre à leurs questions sur les produits et s’assure alors une crédibilité souvent perdue chez les grands influenceurs, aujourd’hui érigés au rang de « stars » inaccessibles.

 

Un exemple de micro-influenceur :

https://www.instagram.com/p/Bwwaz-mlkpo/ : pub pour BEATS

https://www.instagram.com/p/BsStkzvlGsw/ : pub pour NIKE

 

OXANA Micoewska, étudiante SUP’DE COM en Bachelor 3ème année

Par SUP'DE COM
le 23/05/2019

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire